a
HomeInternationalAfriqueFécafoot, le déficit est encore plus important : plus de 1 milliard 480 millions de Francs CFA

Fécafoot, le déficit est encore plus important : plus de 1 milliard 480 millions de Francs CFA

Fécafoot, le déficit est encore plus important : plus de 1 milliard 480 millions de Francs CFA

Fécafoot, le déficit est encore plus important : plus de 1 milliard 480 millions de Francs CFA

Au sortir de son Comité Exécutif, la Fécafoot a mis en branle son département de communication pour qu’il explique l’origine de la déficit de l’instance qui gère le football au Cameroun. S’il n’y a aucun doute que Tombi A Roko Sidiki a complètement ruiné la fédération, on s’évertue aussi à emballer le désordre du dernier Comité de Normalisation qui n’a pourtant pas versé aux clubs tout l’argent des Top Sponsors. Pour rien que cet item, on parle des centaines de millions de FCFA.

Sur son site internet, la Fécafoot a produit un article pour expliquer les raisons du déficit. Nous le publions ici :

Comité Exécutif : Clarifications sur la dette de la FECAFOOT

Dans le prolongement de la gouvernance de la transparence engagé par le Comité de normalisation, le président Seidou Mbombo Njoya a présenté la situation financière de la Fédération au Comité Exécutif réuni à Yaoundé lundi 14 janvier 2018. De la présentation du directeur administratif et financier, Ebeneser Nzonlia, il est apparu que la dette totale de la FECAFOOT s’élève à près d’un milliard et demi. Un passif qu’on doit aux impayés hérités de l’exécutif de 2015 à 2017, dont la dette laissée a été chiffrée à près d’un milliard de FCFA. La résolution 15 publiée au terme de la toute première session du Comité exécutif de la FECAFOOT a révélé le détail de cette dette.

On y lit que « après examen de la situation financière de la FECAFOOT au 31 décembre 2018, le Comité Exécutif constate le montant des dettes de la FECAFOOT est évalué à la somme de 1,480 milliard ». 950 millions correspondent à la gestion du Comité Exécutif d’avant-normalisation dont les comptes n’ont pas reçu quitus au cours de l’Assemblée générale du 11 décembre 2018. Dans ce montant est incluse la dette fiscale de 486 millions de FCFA accumulée l’exécutif de 2015-2017. Il se trouve que des prestations ont été confiées et payées à des entreprises fictives, qui ont donc recueilli des taxes que le fisc impute désormais à la FECAFOOT.

353 millions sont liés aux frais de restructuration du personnel, aux droits non perçus et aux indemnités de fin de carrière du personnel mis à la retraite. En effet, selon les termes utilisés par le président Seidou Mbombo Njoya, le Comité de normalisation a procédé à une réforme réussie des ressources humaines, qui a permis une évaluation chiffré des droits sociaux et salariaux longtemps « oubliés » du personnel et en procédant, sur recommandation de la FIFA, à une réduction du nombre d’employés de la FECAFOOT. Une situation que Me Happi et son équipe ont entrepris de normaliser et que Seidou Mbombo Njoya s’est engagé à mener à terme.

Une autre partie de la dette de la FECAFOOT tient aux arriérés des indemnités des membres des bureaux des ligues régionales, aux arriérés de paiement des primes de top sponsors des joueurs et encadreurs ainsi que du personnel. Montant : 148 millions. Enfin, 36 millions sont dus aux normalisateurs au titre de leurs arriérés de salaire.

Lire le communiqué final rendu public à l’issue de la première session 2019 du Comité Exécutif de la FECAFOOT tenu le 14 janvier à Yaoundé .

<!–*/

/*–><!]]>*/

<!–

Source : Camfoot

Source: actucameroun.com

Share With:
Rate This Article

Site d'actualité camerounaise. Actualité camerounaise, africaine et internationale.

[email protected]

No Comments

Leave A Comment