a
HomeBuzzJe n’ai jamais publié de lettre sur internet – la styliste de Coco Argentée avoue

Je n’ai jamais publié de lettre sur internet – la styliste de Coco Argentée avoue

Je n’ai jamais publié de lettre sur internet – la styliste de Coco Argentée avoue

Je n’ai jamais publié de lettre sur internet – la styliste de Coco Argentée avoue

Plusieurs semaines, après le scandale crée sur la toile, la styliste de Coco Argentée aka Clapstyle revient sur l’affaire.

Celle qui à travers une lettre, avait ouvertement humilié l’artiste chanteuse Coco Argentée est de retour avec d’autres confidences.

Interviewée par nos confrères de Culturebene, la fashionista qui avait défrayé la chronique à travers des révélations choquantes contre Coco Argentée, avoue n’être pas à l’origine de la publication de cette lettre sur la toile.

« Je n’ai jamais publié de lettre sur internet. Vous connaissez mes différentes plates-formes digitales, Avez-vous vu sur l’une d’elles cette lettre ? Relisez la lettre et vous comprendrez qu’elle était privée », s’est-elle confiée lors de l’interview.

Une révélation qui jusque-là crée le doute.

Bien que Clapstyle reconnait avoir réagi dans la colère, mais cette dernière ne regrette pas d’avoir réclamé son dû.

« Non. Je n’ai pas encore été payée mais dans ma tête ce n’est plus d’actualité. Je ne regrette pas d’avoir réclamé mon dû, mais plus d’avoir réagi dans la colère qui est une émotion impulsive qui nous fait dire et faire des choses regrettables. Je ne voudrais pas m’étendre sur ce que moi j’ai reçu comme messages affligeants, mais plutôt m’excuser auprès de toutes les personnes que ce message privé devenu public a heurté tant de mon côté que de l’autre. Au finish nous ne sommes que des hommes appelés à partir et à laisser tout ce pour quoi nous nous détruisons vivants. », a-t-elle avoué

Source: camerounweb.com

Source: cameroon-news.net

Share With:
Rate This Article

Site d'actualité camerounaise. Actualité camerounaise, africaine et internationale.

[email protected]

No Comments

Leave A Comment