a
HomeSociétéCAN 2021: l’alentour de Paul Biya encore à la manœuvre pour tout plomber

CAN 2021: l’alentour de Paul Biya encore à la manœuvre pour tout plomber

CAN 2021: l’alentour de Paul Biya encore à la manœuvre pour tout plomber

CAN 2021: l’alentour de Paul Biya encore à la manœuvre pour tout plomber

La projection stratégique, voire géostratégique des Etats dans le monde aujourd’hui, n’est plus du seul ressort des leviers classiques des relations internationales à savoir : (la puissance militaire ; la puissance industrielle encore moins la puissance économique.) Mais, bien plus le sport, singulièrement le football en est devenu des composantes majeures. Toute chose qui attise les fortes rivalités observées entre les Nations pour l’obtention de l’organisation des grandes foires sportives à l’instar de la coupe du monde football (Fifa) ; les jeux olympiques (Cio) pour ne citer que celles-là. Fort de l’émergence de la diplomatie du sport comme variante fondamentale du rayonnement des pays dans le monde, le Chef de l’Etat, Paul Biya avait bien cru voir juste de doter le Cameroun de l’organisation Can total 2019. Ce pour trois raisons. Primo, magnifier le come-back du Cameroun sur la scène internationale africaine entant que puissance sous régionale émergeante et donc la richesse culturelle; touristique et le dynamisme de son peuple en font une Afrique en miniature.

Secundo, doper voire projeter le Cameroun dans la modernité par le biais d’une palette d’infrastructures routières, aériennes; hôtelières; sportives; sanitaires etc, répondant ainsi aux besoins de cohésion sociale et de justice sociale de ses concitoyens. Mieux, augmenter la confiance des camerounais envers leur pays et en faire une destination stable, propice aux investisseurs. Tertio, relancer l’économie à travers les grands travaux d’investissements publics dont les Pme locales auraient dû être les principales bénéficiaires et par ricochet un vecteur d’employabilité des jeunes et d’échanges de compétences.

Vision, malheureusement plombée par l’impéritie, l’inertie et la corruption morbide des différents chefs d’orchestre en charge de l’implémentation ce méga projet à savoir : l’organisation manquée de la Can total 2019, le tout sur fond de danse macabre des prébendes surnommée affectueusement par les médias :”la taxe force “. Ainsi, cette forfaiture est d’ autant plus nauséeuse et incompréhensible aux yeux du citoyen lamda, dans la mesure où, malgré le glissement de date consenti par Ahmad Ahmad et son comité exécutif pour l’organisation de 2021, ces prébendiers font feu de tout bois pour une fois de plus et de trop humilier le Grand cartographe, j’ai nommé Paul Biya, mais surtout de déshonorer le Cameroun tout entier. Somme toute, jusqu’ où ira la décrépitude du Cameroun ?

Source: investigation N°112

Source: cameroon-news.net

Share With:
Rate This Article

Site d'actualité camerounaise. Actualité camerounaise, africaine et internationale.

[email protected]

No Comments

Leave A Comment