a
HomePolitiqueCrise anglophone: voici la nouvelle promesse de Paul Atanga Nji aux sécessionnistes

Crise anglophone: voici la nouvelle promesse de Paul Atanga Nji aux sécessionnistes

Crise anglophone: voici la nouvelle promesse de Paul Atanga Nji aux sécessionnistes

Crise anglophone: voici la nouvelle promesse de Paul Atanga Nji aux sécessionnistes

Le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a réitéré l’engagement du président Paul Biya de mettre fin à la crise anglophone en promettant de ne pas emprisonner les combattants sécessionnistes s’ils déposent leurs armes.

Il a fait cette déclaration à Yaoundé jeudi, lors de la cérémonie de lancement du Centre de coordination pour l’aide humanitaire aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Ce fut une occasion pour lui d’informer les diplomates sur le plan d’assistance humanitaire NO/SO. Il les a entretenu sur les enjeux de la crise actuelle dans les deux régions et sur les mesures prises par le gouvernement, entre autres acteurs, pour aider les personnes touchées jusqu’à présent. .

Les membres du comité d’assistance humanitaire ont accepté de respecter scrupuleusement le code de conduite régissant le travail sur le terrain afin d’aider les populations de plus en plus souffrantes. Des représentants des Nations Unies, des États-Unis, de l’Allemagne, de la France et de l’Union européenne étaient tous présents. Le plan d’assistance humanitaire a été créé par le Président de la République et lancé par le Premier ministre le 20 juin 2018. Selon le gouvernement, environ 75 000 familles touchées par la crise ont reçu une aide humanitaire.

C’est à cette occasion que le chef du MINAT, dans un entretien avec la presse, a appelé tous les combattants d’Ambazonie à déposer les armes, les rassurant de ne pas aller en prison.

“Laissez-moi être très clair, ceux qui déposent leurs armes n’iront pas en prison. C’est l’instruction du chef de l’Etat”, a déclaré le ministre.

Il a ensuite garanti la sécurité et la protection de ces combattants, s’ils se repentent vraiment et s’inscrivent auprès du Comité national pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration, une commission créée par M. Paul Biya pour réconcilier ces combattants avec les lois du pays.

Source: cameroon-news.net

Share With:
Rate This Article

Site d'actualité camerounaise. Actualité camerounaise, africaine et internationale.

[email protected]

No Comments

Leave A Comment