a
HomeSociétéQui est vraiment Dupond-Moretti, l’homme qui veut sauver Kamto ?

Qui est vraiment Dupond-Moretti, l’homme qui veut sauver Kamto ?

Qui est vraiment Dupond-Moretti, l’homme qui veut sauver Kamto ?

Qui est vraiment Dupond-Moretti, l’homme qui veut sauver Kamto ?

Les hommes et femmes de média de la presse nationale et internationale, sont réunis en ce moment au tour de l’avocat français Eric Dupond-Moretti, à Yaoundé, la capitale du Cameroun.

Il est question pour ses collègues et lui, de faire le point sur non seulement sur la situation, mais aussi sur les motifs du séjour des français au Cameroun. Les avocats français donnent leurs sentiments, en présentant aux journalistes ce qu’ils comptent faire dans les tous prochains jours, pour la libération de Maurice Kamto et les autres militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc).

L’avocat pénaliste ne va pas du dos de la cuillère, pour qualifier la détention de Maurice Kamto, Président national du Mrc, d’arbitraire. Il réitéré qu’il est là pour sa libération, et compte traîner l’affaire devant les juridictions internationales.

Réputé pour le nombre d’acquittements qu’il a déjà obtenus sur le territoire français, l’avocat s’est rendu ce matin du samedi 16 mars 2019, à la prison centrale de Yaoundé, au quartier Kondengui dans l’arrondissement de Yaoundé IV, pour rencontrer ses clients. En dehors du réconfort qu’il leur a apporté, Maître Dupond-Moretti, s’est entendu avec le leader du MRC, sur son l’action à mener au Cameroun, par rapport à ce dossier.

Qui est Dupond-Moretti ?

Né le 20 avril 1061, Eric Dupond-Moretti s’inscrit au barreau de Paris où, associé avec Maître Antoine Vey, ils créent le Cabinet Dupond-Moretti & Vey, en 2016. Pourtant c’est le 11 décembre 1984 à Douai, qu’il prêté serment comme avocat. Il obtient son premier acquittement le 27 mars 1987. En 1993, il se dit victime d’un « coup fourré » de la part du procureur José Thorel, qui aurait tenté de le faire tomber dans un dossier de stupéfiants, des traces de cocaïne ayant été retrouvées dans sa berline. Il subit alors une perquisition et une garde à vue qui auraient pu mettre fin à sa carrière.

Pour ses résultats, il est surnommé « Acquittator » dans les prétoires. Ses victoires lui valent aussi le surnom d’« Ogre du Nord ». Son aversion contre une certaine magistrature, « institution de faux-culs, petit monde de l’entre-soi et de l’irresponsabilité » et le rapport de force qu’il engage avec les magistrats lors des procès font que certains d’entre eux voient en lui un « terroriste des prétoires ».

Selon ses propres dires, le surnom qu’on lui donne était initialement « Acquittador », en référence à sa passion pour la tauromachie. Ce surnom fut repris en « Acquittator » transformant ainsi le « D » en « T », en référence cette fois à Terminator, par un journaliste présent au moment des faits lors d’une conférence à Marseille, sobriquet qu’il n’apprécie pas trop bien sur.

Source: agora-mag.net

Source: cameroon-news.net

Share With:
Rate This Article

Site d'actualité camerounaise. Actualité camerounaise, africaine et internationale.

[email protected]

No Comments

Leave A Comment