a
HomeAutresActualitésSangmélima : trois bébés éléphants tués

Sangmélima : trois bébés éléphants tués

Sangmélima : trois bébés éléphants tués

Sangmélima : trois bébés éléphants tués

L’abattage des éléphants et le trafic de leurs défenses sont interdits au Cameroun. A Sangmélima cela ne semble pas être le cas car la Délégation Régionale des forêts et de la faune du Dja et du Lobo a mis la main sur un groupe de trois personnes avec en leur possession des bébés éléphants et des défenses en ivoire.

Deux des trois suspects ont été arrêtés dans une buvette et le troisième quelques minutes plus tard dans la ville. Ils avaient en leur possession un sac à dos dans lequel ont été retrouvés cinq petites défenses d’éléphant et une queue. C’est suite au recoupage des informations par l’organisation non gouvernementale LAGA et les autorités de la faune qu’on a pu remonter jusqu’à eux.

Des rumeurs faisaient état de l’abattage des bébés éléphants dans la réserve du Dja, qu’une enquête a été ouverte. Les deux premiers suspects arrêtés ont passé un interrogatoire avant que le troisième n’appelle pour réclamer sa part du butin. Les autorités ont immédiatement procédé à sa localisation et l’ont arrêté. Ce dernier semble être l’auteurs de l’abattage des éléphants de la Réserve du Dja.

A la vue de leur butin qui paraissait visiblement frais, le chef section faune de la délégation régionale Mr Mbarga Atangana a déclaré avoir pesé les cinq défenses d’ivoire d’environ un kilo, ils seront remis entre les mains de la justice pour que les sanctions soient appliquées.

Ces trafiquants ont emprunté un canoë pour se rendre dans la réserve du Dja et seraient à la tête d’une chaîne de plusieurs petits trafiquants et braconniers qui sont à leur service autour de la réserve. Ils font également dans le trafic d’écailles de pangolin. L’un des trafiquants est le fils d’un policier à la retraite, dont l’arme à feu aurait servi à tuer les éléphants.

En attendant de connaitre le sort qui sera réservé à ces malfrats les différentes équipes de lutte contre des trafics divers d’animaux, continue à veiller à ma protection des espèces dans le Dja.

Par Salma Amadore | Actucameroun.com

Source: actucameroun.com

Share With:
Rate This Article

Site d'actualité camerounaise. Actualité camerounaise, africaine et internationale.

[email protected]

No Comments

Leave A Comment