a
HomeAutresActualitésDouala: le gouvernement veille sur la sécurité dans les écoles en ce début du 3ème trimestre

Douala: le gouvernement veille sur la sécurité dans les écoles en ce début du 3ème trimestre

Douala: le gouvernement veille sur la sécurité dans les écoles en ce début du 3ème trimestre

Douala: le gouvernement veille sur la sécurité dans les écoles en ce début du 3ème trimestre

Les rues surpeuplées, les élèves en Uniformes, les autobus scolaires, le bruit des véhicules se faisaient entendre très tôt ce matin, ce lundi 15 avril était jour de la reprise des classes pour le compte du 3ème trimestre le plus court de l’année académique du Cameroun.

Les responsables du secteur de l’enseignement primaire et secondaire affirment que le troisième terme est le plus court et le plus décisif de l’année scolaire. Pour l’enseignement secondaire, la plupart des examens de fin de cours se situent dans la période du troisième trimestre, ce qui laisse peu de place à un enseignement et à un apprentissage efficace.

La plupart des salles de classe sont occupées pendant les examens de fin de cours. Il est donc nécessaire de fermer tôt et d’avoir plus d’espace pour les examens. Il en est de même pour les enfants de l’école primaire qui doivent se présenter aux examens d’entrée en 6ème et au certificat de fin d’études primaire (CEP).

Il convient également de mentionner que ce troisième trimestre dure à peu près six semaines avec de nombreux jours fériés, d’où la nécessité de cette précipitation. Bien que la plupart des parents se soient battus pour envoyer leurs enfants à l’école ce matin, rien ne presse les responsables de l’éducation et de l’administration de la région du Littoral, qui se concentrent davantage sur la sécurité de ces enfants en ce jour.

Ces responsables ont tous été envoyés dans différentes écoles de la région. Le gouverneur du Littoral, Samuel Ivaha Diboua, a pris la direction des écoles à partir de 7h, pour surveiller la rentrée sécurisée de ces élèves. L’assassinat récent d’un élève au lycée bilingue de Deïdo, entre autres problèmes de sécurité dans la plupart des écoles de Douala, est une cause et la préoccupation majeure des autorités de Douala.

Alors que le gouvernement intensifie ses efforts pour assurer la sécurité des écoles, les rapports indiquent que les principales écoles de Douala sont envahies par d’anciens étudiants ou voyous, qui se rendent sur les campus pour attaquer ou piller les élèves et écoles. Le cas de Deïdo est l’un des nombreux incidents survenus dans d’autres écoles de Douala.

La ministre de l’enseignement secondaire, Nalova Lyonga était à Douala la semaine dernière et a signalé la nécessité de renforcer la sécurité dans les écoles. Elle a rendu une visite réconfortante à la famille de l’élève décédé de Deïdo, ainsi qu’à l’école, où ce meurtre a eu lieu.

Par Salma Amadore | Actucameroun.com

Source: actucameroun.com

Share With:
Rate This Article

Site d'actualité camerounaise. Actualité camerounaise, africaine et internationale.

[email protected]

No Comments

Leave A Comment